Bande annonce du documentaire

Vie et oeuvre de Louis Oury

Comment un ouvrier chaudronnier, fils de paysan, devient-il écrivain et historien ?

Louis OURY, né en 1933 dans un milieu rural, titulaire du Certificat d’études et d’un CAP de chaudronnier, a travaillé 41 ans dans la métallurgie. Il entre presque par hasard en littérature avec « Les Prolos », ayant voulu témoigner des dures conditions de vie et de travail sur les chantiers de l’Atlantique de Saint-Nazaire, à une époque ( 55-67) où "horaires" et "mensuels" se battent pour obtenir de meilleures conditions de travail et de salaire dans ce secteur d’activité alors en pleine expansion.

Issu d’un milieu rural modeste, il mène de front sa promotion professionnelle -dessinateur en bureau d’études, technicien d’ordonnancement puis ingénieur- et sa carrière littéraire, ancrée dans son vécu régional, social, et historique.

Des « Feux du sacrifice » à la « Rue du Roi-Albert », en passant par « Rouget le braconnier », les « Chapelets de Machecoul », la saga des « Années noires », et la pièce de théâtre « 50 otages », il contribue, par son attachement à sa terre, à son origine sociale, aux principes républicains et à son amour de la justice, à donner une ampleur nationale aux personnages et aux faits historiques qui ont marqué sa région.

Son parcours exceptionnel est celui d’ un écrivain atypique, dont le hasard et les choix personnels ont fait un témoin de la seconde moitié du XXème siècle.

Dans cette vidéo, apparaissent :

Bernard Pivot dans son émission"Ouvrez les guillemets", puis dans "Apostrophes"

Alain Besson, ancien journaliste à Ouest-France

Francis Combes, éditeur "Le temps des CeRISES"

Jean-Noël Jeanneney , quand il était président de la BNF

Xavier Cossé, rédacteur en chef adjoint de FR3 Nantes