Quatrevingt-treize de Victor Hugo

Adaptation scénique de Godefroy Ségal
Avec Géraldine Asselin, François Delaive, Nathalie Hanrion, Alexis Perret, Boris Rehlinger
Assistante de mise en scène Mathilde Priolet
Peinture de Jean-Michel Hannecart
Adaptation scénique publiée aux Editions Venenum

L’adaptation au théâtre de « Quatrevingt-treize », le dernier roman de Victor Hugo, aurait pu sembler une gageure pour le simple lecteur .

Godefroy Ségal et ses comédiens l’ont brillamment réussie.

Les extraits choisis restituent tous les éléments du récit épique, d’une manière claire et accessible à tous.

Pas de décor, mais il y a cependant beaucoup à voir et à entendre. Les tableaux de Jean-Michel Hannecart projetés sur deux écrans de chaque côté de la scène, magnifiques gravures en noir et blanc, illustrent le texte avec authenticité et émotion. Tout l’environnement sonore, réalisé par les comédiens - roulements de tambours, tirs d’armes à feu, chant des oiseaux dans la forêt, bruit de l’océan - nous transporte d’un lieu à l’autre.

Les cinq comédiens en tenue sombre n’ont que leur très grand talent pour nous faire entrer dans les différents personnages : pas de costumes, pas d’artifices. Rien. Chaque comédien a plusieurs rôles, et pourtant, le spectateur ne s’y perd jamais : il identifie clairement chaque personnage grâce au jeu des acteurs, à leurs attitudes et expressions particulières et pénètre au plus profond de leur humanité.

Avec eux, on entre dans l’histoire humaine, et dans l’Histoire. On comprend les enjeux de la Révolution de 1789, les fondamentaux de la Convention, qui détermina ce que devait être la France des siècles suivants. On comprend aussi la diversité des idéaux qui traversaient cette époque.

Cette adaptation théâtrale met en valeur l’extraordinaire actualité de ce roman, et nous donne à réfléchir, à divers degrés, sur le rapport de la France actuelle avec cette époque.

Voir en ligne : Cie In Cauda