L’Augmentation de Georges Perec

Mise en scène et scénographie de Anne-Laure Liégeois, assistée de Laurent Letellier

Avec Olivier Dutilloy, Anne Girouard
Lumières : Marion Hewlett
Costumes : Christophe Ouvrard

La pièce de Georges Perec « l’Augmentation », dont le sous-titre annonce la difficulté et la vanité de l’entreprise : « Comment, quelles que soient les conditions sanitaires psychologiques, climatiques, économiques ou autres, mettre le maximum de chances de son côté en demandant à votre chef de service un réajustement de votre salaire ? » comporte normalement 6 personnages : la proposition, l’alternative, l’hypothèse positive, l’hypothèse négative, le choix, la conclusion.

Cette mise en scène de Anne-Laure Liégeois ne comporte que deux personnages, archétypes tour à tour d’employé ou de chef de service, qui essaient désespérément de s’échapper du labyrinthe kafkaien d’une administration qui ne sait que les exploiter.

Anne Girouard et Olivier Dutilloy font une interprétation brillante : ils nous font tout à la fois nous régaler du texte de Pérec et des caricatures qu’ils évoquent. Une gestuelle parfois débridée, toujours fine et puissante. Le temps passant (37 ans pour obtenir une médaille du travail, sans augmentation), le rire jaunit parfois, laissant place à d’autres émotions et à la réflexion sur la permanente actualité de cette pièce.

Voir en ligne : Anne-Laure Liegeois