Hamlet - thèmes et variations

d’après William Shakespeare

Traduction de André Markowicz

Mise en scène David Gauchard

Avec Nicolas Petisoff, Emmanuelle Hiron, Jean-François Sirérot, Severio Maligno, Robert le Magnifique et Arm (MC de Psykick Lyrikah).

Son : Christophe Marraud
Lumière : Christophe Rouffy
Régie plateau : Christophe Delaugeas

Musique originale : Robert le Magnifique, Arm, Abstract Keal Agram

Hamlet au VIP 23 mars 2010 @Imediagin

Dans la distribution de cette oeuvre de théâtre-concert devraient figurer, en fait, 3 "personnages" supplémentaires : la musique, le jeu de lumières, et les projections vidéos, qui tour à tour, ou ensemble, illustrent, dramatisent, accompagnent, racontent.

La musique (électro-acoustique, post-rock, hip- hop) jouée en live est si belle qu’on pourrait l’écouter seule, en-dehors de toute théâtralisation. Les lumières, en accord avec la tonalité du texte, zooment sur les acteurs, sur le gigantesque écran de fond de scène, ou sur la scène elle-même et parvient parfois jusqu’aux spectateurs. Le théâtre est l’endroit où l’on prend la conscience de l’autre.

La mise en scène de David Gauchard, on le voit bien, est la mise en valeur à la fois des artistes et du texte. Elle donne sa place à l’individualité de chaque comédien. Certains « intermèdes » peuvent même apparaître comme un écart de l’imagination débridée des interprètes : la chanson de Barbara, amenée par le texte, en est un splendide et succulent exemple.

Shakespeare a trouvé dans André Markowicz son renouvellement de passeport pour l’éternité. Magnifique traduction sonore…

Le choix des extraits par David Gauchard permet de comprendre l’essentiel de ce qui tourmente Hamlet, et par là-même efface le temps, fait le trait d’union entre deux époques, deux mondes. Les mots se détachent, se répètent, comme dans le rap (voire le slam ?)… Les thèmes se ressemblent. Shakespeare est éternel, parce qu’universel, dit-on.

Shakespeare, intemporel ? Dans ce spectacle, la preuve en est faite. Shakespeare rajeuni, revigoré...

Hamlet est tout ce que nous sommes, vit la même chose que nous tous : relations parents-enfants, frère-sœur, l’amour, l’identité, la fidélité, la trahison, la loyauté, les interrogations sur la vie, sur la mort, le théâtre, le rapport à la corruption, à l’arrivisme, la remise en cause des puissants et de leurs moyens de le rester, la relation aux plus faibles parfois plus honnêtes. Tous les thèmes actuels.

Chaque personnage porte - évocation familière ? - son nom inscrit en lettres majuscules blanches au dos de son tee-shirt noir.

Inutile d’avoir lu le texte original pour suivre. C’est comme si son auteur s’exprimait devant nous. On ne prétend pas nous faire un résumé détaillé de la vie de Hamlet. Juste le faire résonner en nous.

Magnifique remise en modernité d’un texte ancien.

Gageons que beaucoup de jeunes auront su apprécier, eux qui n’étaient pas venus pour retrouver le mythique Hamlet, qu’ils ne connaissaient peut-être pas, mais qui seront repartis avec leur Hamlet, dont ils auront, espérons-le, pris la conscience.

Hamlet - thèmes et variations

Voir en ligne : Cie L’unijambiste