Éclats de rêves

Extraits du spectacle de Jean-Serge Beltrando.

Interview:Michèle Maillard.

Conception : Éclat de souffle

Mise en scène : Pierre Marzin

Mise en espace sonore et visuel : Jean-Serge Beltrando en scène

Contorsion, danse : Lucille Brunet en scène

Objets sonores, traitement son : Francis Larvor en scène

Lumières, traitement vidéo : Jean-Pierre Salin en scène

Costumes : Marion Gouti

Marionnette : Jacques Suire

Quand il s’extrait de sa table, comme on s’extrait d’un film, l’électro-bidouilleur fantasque fait naître bruits, sons, objets, formes animées et … « une créature ».

Cette jeune créature se trouve ainsi propulsée dans un espace qui est comme elle mystérieux et fragile, elle court au-devant de ses origines au rythme de sa quête contorsionnée.

Ces personnages, vous les avez peut-être rencontrés dans l’une de vos nuits, une nuit peuplée de rêves insensés.

Invitant le spectateur dans une troublante ambiguïté entre l’image du corps en mouvement et l’image numérique (manipulée ou non), le son traité et/ou improvisé ; au croisement du théâtre, de la musique électronique, du cirque et de la danse, ce spectacle profondément vivant, dérisoire et surréaliste, n’est autre qu’un jeu entre réel et imaginaire, destiné aux rêveurs, petits et grands.

Jean-Serge Beltrando, né en 1946, abandonne en 1965 la proximité de l’Italie, d’où ses parents sont originaires, pour s’installer à Paris afin de perfectionner sa formation en chant lyrique et s’initier à la peinture gestuelle.

En 1967 , il commence sa collaboration avec le milieu théâtral. Dans la compagnie Daniel Bazilier, il découvre la fusion danse, marionnettes, expression verbale et musicale.

En 1984, il crée "Champs magnétiques", dont de nombreuses créations se font au festival "Futurs-Musiques" , à partir de 1986.

En 1991, il crée la Compagnie "Eclat de souffle", dont les deux dernières créations sont :
"Ce souvenir d’elles" 2007
"Eclats de rêves" 2008